Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Intervention sur les Dotations de l’Etat

Conseil Municipal du 28 Mars 2014

Monsieur le Maire je vous ai vu vous offusquer durant la campagne électorale et cela a juste titre sur la baisse des dotations de l’état pour les collectivités territoriales et en l’occurrence pour notre commune.
C’est le seul point qui nous réunira, car ces baisses de dotations sont la suite logique de la politique de l UMP et du Président Sarkozy qui commença par geler puis enclencher ces baisses de dotations.
Sauf si ma mémoire flanche je me souviens d’une période où vous dissimuliez un peu moins votre appartenance à votre famille politique qu’est l UMP et que vous aviez apporté votre signature à la candidature de Nicolas Sarkozy aux présidentielles.
On ne peut pas être à la fois pyromane et pompiers.
Il est un peu tard de vous rendre compte des conséquences de cette politique que vous avez soutenu et engendré.
Les Arleusiennes et les Arleusiens doivent savoir que la course aux économies sur le dos du peuple pour financer les cadeaux fiscaux au Medef contenus dans le Pacte de responsabilité vous y en êtes pour quelque chose et que les beaux sourires ne doivent pas masquer ce que vous leur faites vivre par la politique d’austérité mis en place par l UMP et qui est poursuivi par le président Hollande.
L’argent dans notre pays ce n’est pas ce qui manque, le seul et unique problème est la répartition de ces richesses existantes.
Je serais au sein de votre Conseil Municipal la voix qui vous rappellera que la politique que vous soutenez ne donnera jamais à nos concitoyens du pouvoir d’achat et les moyens aux plus en difficulté de simplement survivre.
Au moment de demander le suffrage des Conseillers Municipaux afin de fixer la rémunération du Maire et des Adjoints, ne serait-il pas opportun modérer ces émoluments afin de compenser en partie la baisse de ces dotations ?

Tag(s) : #interventions

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :