Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rappel de la situation, suite à une décision en Conseil Municipal du 6 Juin 2014 et à la demande de la société Norevie, les logements du Forestel rue Jacques Duclos doivent être détruit pour laisser place à la construction de 14 logements locatifs.

Un terrain privé se trouvant à l'arrière de cet ensemble se trouve enclavé et en prenant connaissance de ce projet le propriétaire, Mr Dordain de Bugnicourt a voulu faire valoir son intérêt en demandant un accès à ce terrain enclavé qui deviendrait alors constructible.

Dans un premier temps deux plans avec deux versions différentes d'implantation sont présentées.

Au final le plan retenu de donne pas d'accès à ce terrain enclavé ce qui conduira ce propriétaire à déposer un recours contre le permis de construire.

C'est alors que le Maire d'Arleux Mr Vandeville dans la presse du 21 Aout 2018 répondra vigoureusement à ce recours dans un article associant la fonction de Maire de Mr Dordain ( Maire de Bugnicourt).

Je suis donc intervenu en Conseil Municipal du 29 Aout 2018 où un point d'information sur la situation de ce dossier était à l'ordre du jour.

Intervention sur la forme et le fond de ce dossier.

Sur la forme en dénonçant l’amalgame fait dans l'association de la fonction de Maire de Mr Dordain alors que ce dossier ne concerne qu'un propriétaire de terrain sur notre commune en conflit avec un bailleur la société Norévie.

Sur le fond, j'ai rappelé à Mr le Maire que son prédécesseur feu Patrick Masclet avait en sa possession deux plans pour ce projet.

Dans cette affaire que le seul intérêt qui devait être pris en compte était la rapidité de réaliser ces 14 logements locatifs qui manquent cruellement à nos concitoyens.

Des recours devant les tribunaux ou une expropriation comme cela a été envisagé par Le Maire conduiraient inexcusablement devant un retard considérable des travaux et le blocage pour d'autres travaux de construction de logements locatifs.

J'ai demandé à Mr le Maire de réunir à nouveau les deux partis afin de trouver un terrain d'entente et d'avancer sur ce dossier dans le seul intérêt de nos concitoyens.

Le conflit n'est pas la solution, le dialogue, la diplomatie, le compromis sont les meilleurs armes pour donner les clés du déblocage pour l'intérêt commun.

Affaire à suivre.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :